dimanche 1 avril 2012

Haquin, ça fait du bien

Plongée à l'Haquin ce samedi avec l'aide du GRPS et du SC Cascades (VVS).
Ambiance du tonnerre dés le départ, superbe!

 
Il fallait revoir ce siphon plongé à 2 reprises par Serge C en 1983 et 1989 et qui n'avaient rien donné à l'époque.
Les crues violentes de ces dernières années ont put faire changer les choses...
Coté plongée, plongée, ce ne fut pas une mince affaire.
Je passais les 5 premières minutes à patauger avec mes palmes au pied pour rejoindre les Sherpas et me débarrasser de celles ci ainsi que ma lampe à main...
20 minutes de plongées s'en suivirent, ambiance spéléo mais sous l'eau.
Je commençai par fouiller la rive gauche entre talus de glaise et plafond, rien à faire de ce coté...
Par contre, en rive droite, la glaise laisse assez vite place à un lit de cailloux... Le plafond assez déchiqueté s'affirme, il devient lisse, ça sent la conduite forcée.
La suite prend la forme d'un laminoir sérieux, je coince de partout et suis dans le noir absolu, la boue liquide, le fond du siphon.

Soudain, je sent ma jambe gauche partir dans le vide, quelques efforts et tout mon corps franchi cet abominable passage!
Je ne vois rien et suis pris de vertige dans cet abominable vide, en quète d'un repère et en début de panique, je file vers le plafond et fait surface.
Un petit lac, une belle vasque de 1m sur 5 et puis je prend pied.
Ca semble continuer, pas de siphon à portée de lampes. Je dépose le matos. La suite, hé bien, pas de concrétions... C'est comme avant les siphons, noir et glaiseux...
30 ou 40 mètres plus loin la galerie bifurque à nouveau à 90°, je me suis arrètté 20 mètres plus loin sur un ressaut et une cascatelle de 3 ou 4 mètres, trop dangereux à tenter en oppo, ce sera pour bientôt!
Une date est déjà prévue pour la suite de cette explo!
A suivre! 

Et oui, ça aurais pu ètre comme ça si nous avions fait cette plongée ce dimanche 1er Avril, mais non...
Cet infâme et abominable laminoir ne semble pas finir... Peut ètre un plongeur nu voudrait il s'y essayer, mais en néoprène, c'est pas possible, j'ai passé plus de 10 minutes là dedans en creusant mon chemin, en fouillant du bout des pieds, rien ne s'élargi...
Nous avons discuter de l'idée d'une désob avec l'équipe du jour, nous sommes dans un siphon aval, dans la boue liquide, c'est pas une bonne idée...
Affaire classée! A revoir dans 20 ou 30 ans!

Un grand merci aux potes du GRPS et à mes nouveaux camarades Ostendais, du SC Cascade pour le coup de main au portage.