lundi 8 novembre 2010

Pont le Prêtre : Hydrologie en temps réel

PLP 06/11/2010
Le niveau de l'eau est bas aujourd'hui, 50cm de moins que d'habitude. Cela facilite le passage des voutes mouillantes avant et après la zone des siphons. L'eau est assez claire et le courant quasiment inexistant. Lorsque j'arrive dans la grotte, je constate qu'un des deux bras de la rivière est à sec.

Le premier objectif de cette sortie est l'escalade du ressaut de 4 mètres dans la Salle Grigri pour vérifier le potentiel de la cheminée qui la surplombe.
Au sommet de celle ci apparait un départ peu évident entre les blocs. L'endroit sera difficilement atteignable.
Par contre, 6 mètres au dessus de moi, une autre départ semble bien plus intéressant, je reviendrais donc avec un harnais un peu plus adapté que celui de plongée.

Salle Grigri

Les relevés topographiques des siphons ayant étés fait les 23 et 24 octobre (Fortifications) lors de 2 pointes consacrées également au relevé d'un croquis d'explo de la cavité, le second objectif du jour est donc de continuer la topographie en post-siphons et de faire quelques photos.
Alors que je prépare tout le matériel nécéssaire, j'entend soudain un bruit d'eau anormal. Le bras à sec de la rivière est en train de se réalimenter rapidement. 
Etrange, c'est probablement l'effet des averses de ce matin.
Cela devient vite inquiètant, 30 minutes, le temps de tout remballer et le niveau est monté de 50cm.
Je m'apprète à franchir la voute mouillante (presque siphonante) qui me sépare du départ du S2 ou mes bouteilles de plongées m'attendent lorsque je perçoit clairement que le niveau se mèt à baisser. 10 minutes plus tard, il aura diminué de 20cm...
L'eau remontera de nouveau sans toutefois dépasser la cote maximale obsèrvée ce jour et qui est celle que je connaissait lors des précédentes plongées.
Bien que n'ayant pu le mesurer, j'ai également ressenti une baisse significative de la température de l'eau et de l'air.
Ce phénomène de fluctuations a déjà été observé non loin de là par Paul De Bie dans le lac de la Grotte aux Contrastes lors de l'exploration du SC Avalon en 1994 (Regard 22/1995).
Enfin, juste un peu d'eau à rajouter au moulin des hydrogeologues.

L'inquiétude est retombée, je reste mais préfère abandonner la topo pour cette fois afin de rester attentif au comportement suspect de la rivière.
Je passe donc à l'objectif plan-bis, outre quelques photos, un peu de première me changera les idées.

Salle du Miroir

Un passage étroit dans le haut de la seconde salle, baptisée Salle du Miroir, me mènera dans une petite salle déclive qui me fera prendre un peu d'altitude et dont l'éboulis dans la partie supérieure mériterait peut être une séance de désob, aucune suite évidente.
La ballade continue au delà de la Salle du Miroir pour rejoindre la rivière dans une autre petite salle découverte également le 16 Octobre d'où j'aperçois une suite au delà d'une étroiture qu'il faudra shunter en plongeant ou négocier sérieusement.
De retour dans la Salle du Miroir, je décide de m'attaquer à une autre étroiture dans le bas de celle ci. (visible ici)
Le passage franchi, je me retrouve dans une zone ébouleuse inquiétante. Un petit aménagement au pied de biche permettra la prochaine fois de continuer à 4 pattes sur une bonne dizaine de mètres et peut être plus.

une étroiture à apprivoiser...

C'est assez pour aujourd'hui, les copains m'attendent au local. Le refranchissement des siphons se fera avec une visibilité totalement nulle et un courant bien marqué.


TPST : 5h