samedi 7 août 2010

Le Chalet et un sixième siphon...

Janvier 2009
L'accident de mon ami Albert a forcément freiné les explos... Fin de l'année, l'interdiction de plongée est temporairement levée et nous y retournons pour terminer les relevés topographiques.

Beaucoup de choses bougent autour de ce réseau, les recherches de surface occupent beaucoup Continent7, l'idée d'utiliser des moyens de radio-localisation est émise, cette topographie est importante.

Toujours fort marqué par l'accident, j'appréhende beaucoup. Les bouteilles sont en place et Michel y va.
Malheureusement une défaillance technique sur un matériel topo pas vraiment conçu pour supporter l'eau et la boue empêche Michel de mener à bien sa mission post S5.

Toujours déterminé, j'y retourne la semaine suivante avec du matos topo et photo conditionné de manière étanche. Tout se passe bien jusqu'au moment du retour.

Lors de ma remise à l'eau dans le S5, une légère entrée d'eau se fait ressentir au niveau de l'épaule gauche, probablement un petit trou dans ma combinaison étanche.
L'étroiture au point bas du siphon me fait comprendre ma douleur, la tirette s'ouvre complètement, encore un souci de matos...
Soudainement privé de tout moyen de flottabilité et de toute isolation thermique, je suis persuadé que je vais y rester...
Je suis toujours en vie, je veux sortir et ramener le boulot. A aucun moment, je n'envisagerais de larguer mon précieux kit contenant photos et notes topos. Pas plus que je ne songerais à larguer ma ceinture de plombs d'ailleurs.

Je ne me souviens plus trop de ce retour en passant ces 5 siphons, je me souviens juste que la combi remplie d'eau en post-siphon était particulièrement chiante. En repassant les siphons, j'actionnais régulièrement l'inflateur de ma combi, ça me rassurait.
Et puis je me souviens de la tête des copains à la sortie, j'avais 2 heures de retard et j'avais froid...
S'ensuivirent quelques mois de "palmes au crochet", ce qui me fit le plus grand bien.

Janvier 2010
Alors que nous bossons beaucoup en surface, Michel se décide et torche cette topo, sans mon aide.
J'ai repris un peu la plongée mais je préfère m'occuper ailleurs...

Il est d'ores et déjà question d'y retourner, ce S6 est trop tentant.
Je suis fort mitigé, mais bien décidé à apporter mon aide à Michel pour y retourner.   T.P.P.S. : 10 heures au Chalet
 
Août 2010
Finalement, nous décidons d'y consacrer quelques jours début août.
L'objectif est le S6.

Le temps a passé et je me rends compte au fur et à mesure des portages que je suis de nouveau en paix avec cette grotte.
Finalement, c'est à deux que nous franchirons le S5.

Début des festivités le dimanche 01/08.
Les portages sont particulièrement intensifs pendant 2 jours. 2 bi6 et un bi4 à déposer devant le S3, on en bave.

Mercredi 04/08, c'est le jour de la pointe et nous limiterons les portages au minimum aujourd'hui.

Je franchis le S5 sans difficulté et au passage je retrouve le kit perdu la dernière fois.
Je me sens bien là bas, quel bonheur d'y retourner!
Dès l'arrivée de Michel, le bi4 et le matériel sont conditionnés promptement en 2 kits.
A partir d'ici, c'est de la balade jusqu'au S6.

La mise à l'eau n'est pas évidente mais m'amuse beaucoup puisque ce n'est pas moi qui m'y colle.
Michel ne partira pas très longtemps. 10 ou 15 minutes peut-être, c'est pas bon signe...
Le point bas du S6, à -8, ressemble à une petite salle, probablement un volume de décantation.
Vers -5, dans le prolongement de la fracture qui remonte jusqu'au plafond de la galerie, il découvre la provenance de l'eau. La touille est chassée derrière lui, et au-delà cela semble fort clair et il n'aperçoit pas de parois.
Malheureusement, ce passage fait 30cm de large et se prolonge sur 1,5m vers le fond et se pince...
Nous en discutons pendant qu'il se déséquipe; il a l'impression que cette étroiture est constituée de lames de roche et que nous pourrions peut-être en venir à bout avec un bon marteau.
Il lui reste suffisamment d'air pour que je puisse y aller à mon tour, mais l'idée ne m'effleure qu'au retour devant le S3...

Nous trouvons qu'il serait intéressant d'y retourner avec un peu de matos de désob, mais ne l'envisageons pas dans l'immédiat. En 2011 peut-être...
Retour, chacun chargé d'une 4 litres supplémentaire pour nous avancer dans les portages. (tpst 7h30)

Le jeudi 05/08 est à nouveau consacré aux portages. Nous rapatrions les 4 bouteilles restantes au pied du S2 et en sortons 2 de la grotte. Nous sommes crevés, les 2 dernières bouteilles seront ramenées plus tard.

Bref, va falloir y retourner.