jeudi 23 avril 2009

Trou de Jalleu : Avril 2009

Rapport d'exploration :

Dimanche 12 Avril fin d'après midi, nous arrivons avec Didier à Jalleu, le temps est magnifique, l'eau claire et le courant absent.

Michel est en plongée, il effectue les premiers portages pour la pointe prévue le lendemain.
Nous l'attendons patiemment en observant Mr Voisin occupé à taquiner le goujon.
Une sieste au soleil bien méritée, finalement.
La soirée se passe au coin du feu au Gîte Chatenois à peaufiner notre matériel pour le lendemain.


13/04/09
Je m'immerge le premier dans le but de faire quelques photos et de mettre en place le deuxième scooter.

Ces deux derniers mois sans plonger se paient cash... Dés les premiers mètres mes sinus me font stopper ma descente. Je redémarre doucement, ça passe, mais je crains fort pour la suite.
J'atteins le fond du puits et traverse le laminoir dont la morphologie est complètement boulevèrsée suite aux crues hivernales.
Longue attente en bas pour profiter du passage de Michel qui part en pointe pour lui tirer le portrait.
L'Apollo déposé, quelques clichés plus tard et je remonte faire de long palier à l'air.
Un violent mal de crâne et une entrée d'eau glacée s'ajoutent au reste...
Mauvaise plongée...




Michel file jusqu'à la troisième cloche et effectue les relevés topographiques jusqu'au terminus de Novembre 2008.

Il est au pied d'un ébouli qui semble infranchissable... Michel déniche un passage étroit au pied de celui ci et trouve la suite, la config à l'Anglaise s'impose une fois de plus. Deux mètres plus loin, il se retrouve dans une galerie de dimensions modeste en forme d'oeil.
70m de parcours, et à près de 700m de l'entrée, et sans voire le bout de cette galerie, il fait demi-tour dans l'appréhension de repasser cette étroiture en visibilité réduite, voire nulle.

Pendant ce temps, Robert nous a rejoint, nous discutons le coup et il filme Didier qui s'équipe avec son recycleur BBR3.

Plongée d'essai pour Didier, faut voire ce que ça donne les bouteilles aux cotés et le recycleur dans le laminoir. Ca passe, mais se rend vite compte que l'équilibrage des charges est à revoir sérieusement.


14/04/09
Aujourd'hui, c'est journée relâche, un peu de cinéma et récupération des relais de la veille. Jean-Luc Carron nous a rejoint ce matin.

J'ai pris la décision de ne pas partir en pointe cette fois, trop de risques pour les sinus en remontant dans les cloches...

Pour la première plongée, nous partons à trois.

Michel en tète, je le suis avec le matériel vidéo que Robert a eu la gentillesse de me prèter et ce dernier me suit muni d'une autre caméra.
L'objectif est de filmer la descente, le passage dans le laminoir et un petit parcours dans la "Galerie de la Première-Première".
La visibilité est extraordinaire, et ça m'aidera beaucoup n'y connaissant rien à la vidéo sous-marine. Michel et moi poussons jusqu'à 150m de l'entrée et remontons.
De nouvelles migraines me poussent à faire un palier de sécurité à l'oxy à -3.
Ce sera néanmoins une magnifique plongée, la motivation revient :-)

Une bonne heure plus tard, le temps que la touille retombe, c'est au tour de Jean-Luc et de Didier de se mettre à l'eau.

Didier doit récupérer le relais b20 à 230m, il part avec un scooter et sans recycleur. Après une ballade à grand saut de dune de glaise, un détendeur le lache à 150m et le contraint au retour... Foutu Circuit Ouvert...

Quand à Jean-Luc, il n'a l'intention que de se balader. Après quelques essais avec son "scooter customisé" et quelques ennuis d'éclairage, il file récupérer ce fameux relais.

Malgré la touille il fera une belle plongée et sortira heureux de sa balade.

15/04/09
Nouvelle pointe de Michel au programme.

Didier part en premier pour passer les deux scooters au delà du laminoir.
Je m'immerge ensuite avec un relais 20 litre et le croise au palier de 6 mètres.
Récupération du premier scoot pour porter la bouteille à 230m.
Ensuite ballade jusqu'au point bas avec l'intention de faire quelques photos, mais la visibilité est très mauvaise et l'absence de courant empêche les sédiments soulevés de décanter rapidement.
Je retrouve Michel tout équipé dans la vasque et l'informe des conditions de visi. Trop tard pour postposer son départ, il démarre.

Sa plongée durera presque 3 heures.

Un bout de topo et il continue à -9 dans cette galerie qui s'avère sinueuse.
100m plus loin, ça remonte soudain, "miroir", le siphon est sorti.
Un morceau de rivière sous-terraine de +-50m de long, galerie de 3m de large, faiblement concrétionnée et dont les plafonds culminent entre 4 et 10 mètres. Aucune possibilité de sortir complètement de l'eau.
La galerie se termine brusquement sur un ébouli noyé. Michel aperçoit quelques amorces de départ, mais se sera pour la prochaine fois.

Pendant que Michel termine ses paliers, Jean-Luc se prépare pour aller récupérer le relais à 230.

Plongée qui sera avortée par un détendeur capricieux qui se mettra en débit constant dans le laminoir.
Ca sera pour demain en eaux claire.

Une fois le matériel remballé, nous rejoignons Robert pour l'apéro et visionner les images de la veille.


16/04/09
Très mauvais temps ce matin...

Il pleut sans arrêt et nous arrivons dans une prairie complètement détrempée.
Michel n'est pas avec nous, il est parti rejoindre sa femme qui nous rejoint à vélo (quel courage!)
Didier se décourage très vite, j'hésite très fort mais me décide à aller récupérer le relais pour que Jean-Luc puisse profiter de la ballade qu'il envisage jusqu'à la sortie du S1.
Il doit partir en premier pour bénéficier de conditions optimales de visi.

Mais la météo exécrable a bien vite raison de ma patiente, je suis trempé et n'ai plus qu'une idée, celle d'enfiler ma combi et de ramener ce foutu relais.
Mon empressement aura raison du scooter dont je casse l'interrupteur de commande juste après la sortie du laminoir. Plein gaz évidement... Qu'à cela ne tienne, je n'ai croisé personne, Murphy n'est pas avec moi. Je parviens à actionner se qui reste de l'interrupteur avec ma cisaille et continue donc ainsi.
Récupération du relais et demi tour, j'ai pas envie de trainer.

Je coupe le moteur de ma monture de justesse avant d'entrer en collision avec Jean-Luc.
Il ne poussera pas plus loin que la cote 350 mais aura fait une superbe plongée, qui le motive pour la suite.
Son sourire à la sortie me motive à lui demander son aide pour continuer cette explo.

La soirée se terminera avec toute l'équipe au resto pour fêter ces premières et nouer des liens Franco-Belges bienvenus qui pourraient mener à des explos bien plus lointaine que Jalleu...


17/04/09
Tourisme au programme. Nous convoitons le Creux Jannin.
Impossible d'y plonger, la vasque est remplie de Nesquick...

On se rabat sur la prospection.

Après un passage à la Fontaine Couverte de Coublanc, nous poursuivons jusqu'à la perte de la Rigotte, il y a pas mal de flotte.
Nous visitons ensuite les pertes du Vanon, à approfondir mais il y a de la désob... ensuite c'est les résurgences du Vanon, désob indispensable également. On repassera.
Nous terminons la ballade sur le plateau de Champlitte-la-Ville pour observer deux dolines surplombant le parcour du Trou de Jalleu.

Conclusion :
220m de première, un point d'interrogation en guise de terminus, +-820 mètres de développement, y a plus qu'à y retourner, nous ajustons nos calendriers.

Plongeur : Pauwels M.
Plongeurs support : Hecq N. , Lavoignat R. , Havelange D. et Carron JL.